Comment sont répartis les pandas dans les zoos du monde ?

Comment sont répartis les pandas dans les zoos du monde ?

Afin d’assurer la survie des pandas géants, la Chine n’hésite pas à répartir cette espèce dans les zoos du monde entier. Cette répartition est mise en place pour la conservation et la reproduction de ces animaux, mais aussi en guise d’amitié entre la Chine et le pays hôte.

Répartition des pandas géants dans les zoos

Aujourd’hui c’est 22 zoos hors ceux de Chines et dans 17 pays qui accueillent un ou plusieurs pandas au sein de leur parc, avec un total de 59 pandas captifs. La plupart provenant du centre de reproduction et réserve de Chengdu qu’il est possible de visiter.

L’accueil d’un panda en guise d’une amitié durable

En tant que trésor national de la Chine, les pandas géants possèdent une signification symbolique particulière, tout en représentant une confiance mutuelle. Pour la Chine, le fait de recevoir un panda est un honneur et le signe politique d’une bonne relation, il est bon de savoir que cette diplomatie du Panda peut être aussi critiqué.

Un premier prêt en 1940

C’est en 1940 aux États-Unis que le premier cadeau d’un panda fut réalisé. Depuis cette année-là, la pratique est nommée « diplomatie du panda ».

Par la suite entre 1958 et 1982, ce ne sont pas  moins de 23 pandas qui ont été offerts à neuf pays (l’Ex-URSS, la Corée du Nord, le Japon, les États-Unis, la Grande-Bretagne, l’Ex-Allemagne de l’Ouest, la France, le Mexique et l’Espagne).

Les pandas ne sont pas offerts au hasard, par exemple, la  France a reçu ses premiers pandas, en 1973, après une visite de Georges Pompidou à Pékin.

Le cadeau n’en est plus un

À partir des années 80,  ce ne sont plus des pandas offerts, mais des pandas prêtés par la Chine, les pandas sont prêtés pour généralement 10 ans. Les zoos recevant les pandas doivent payer une somme qui  va dépendre de plusieurs facteurs, dont le nombre de visiteurs. En accueillant ces pandas, les zoos espèrent aussi augmenter le nombre de visites pour pouvoir subvenir à leurs besoins et remplir le contrat.

Ce n’est pas un simple business, la Chine prête les pandas, car ils ont besoin de financement, pour faire vivre les réserves dans leur pays, et les lieux spécifiquement bâtis pour la survie de l’espèce. Mais aussi pour préserver les lieux de vie des pandas

Pourquoi ces prêts de pandas aux zoos étrangers

Un renforcement de lien stratégique

Au fur et à mesure des années certains échanges ont pu faire ressortir une ambition stratégique de la part de la Chine. À l’égard d’un renforcement des liens avec des pays choisis stratégiquement, d’un point de vue à la fois politique et économique.

Par exemple, en 2011, des pandas ont été prêtés à l’Écosse  et quelques mois après il y a eu la signature d’importants contrats pour l’achat de saumon et d’autres contrats traitant de l’énergie renouvelable.  Cette mise en œuvre a pu être observée une nouvelle fois avec le Canada en 2011 et la France en 2012 avec la signature d’importants contrats d’approvisionnement, notamment en uranium.

Pour la conservation de l’espèce

Il ne faut tout de même pas mettre de côté l’aspect scientifique et écologique du prêt de panda. La Chine apparaît comme responsable et opérationnel pour protéger les pandas et en marche pour la protection de l’environnement.

Derrière ces échanges, il y a un aspect aussi l’aspect scientifique, parfois des inséminations artificielles sont faites pour la reproduction des pandas vivants en captivité et ainsi agrandir leur population.

Grâce aux nombreuses actions mises en place par la Chine, le panda géant ne fait plus parti des espèces en voie de disparition.  Il y aura encore de nombreux prêts de panda dans les pays, pour le bonheur à la fois des zoos, grâce à l’attirance des visiteurs pour cet animal, mais aussi pour les visiteurs eux-mêmes qui aiment découvrir cet animal emblématique.

A propos de l'auteur

Laisser une réponse